Historique

Les débuts
de la Maison Béjart

À l’annonce du décès de Maurice Béjart, le 22 novembre 2007, le Premier Ministre a fait part, au nom du gouvernement belge, de ses condoléances à la famille de l’artiste qu’il a défini comme le « Picasso de la danse ».

« Son ballet a provoqué la stupeur, l’exaltation et l’émotion », a indiqué le Premier Ministre. « Maurice Béjart a aussi fait de notre pays un point de repère mondial dans le domaine de la danse », a-t-il ajouté. Son école Mudra a formé la nouvelle génération de danseurs et chorégraphes.

« Béjart est un monument qui mérite un grand hommage de la part de notre pays », a déclaré Guy Verhofstadt. À Lausanne, ville qui a accueilli le célèbre chorégraphe et sa compagnie depuis son départ de Belgique (1987), un hommage important fut organisé au théâtre Métropole. Étaient présents notamment le Président du Sénat du Royaume de Belgique, Monsieur Armand De Decker, et son frère, Monsieur Jacques De Decker, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, ainsi que l’un des proches amis et biographes de Maurice Béjart, Michel Robert.

Ces trois personnes s’engagèrent ensemble à mettre au point cet hommage attendu par le Premier Ministre de Belgique, avec l’appui de toutes les forces politiques démocratiques du pays.
Et c’est tout naturellement que l’idée de créer une Maison Maurice Béjart en Belgique se fit jour rapidement, considérant que l’hommage devait s’inscrire dans la durée et l’action.

Le 6 avril 2008, le Roi Albert II signait l’Arrêté royal accordant à la Maison Maurice Béjart la personnalité juridique en tant que Fondation d’Utilité Publique.

L’ensemble des archives de l’œuvre de Maurice Béjart est en cours de digitalisation.

    Notre site web utilise des cookies pour vous permettre ne meilleur navigation